ENGLISH





 


consulter la galerie

Drew Burnham
Drew Burnham
 

PRINTEMPS 2007

Le numéro 75 printemps 2007 vous offre un éventail d’artistes des quatre coins du pays et deux galeries des Cantons de l’Est, La galerie Berick de Bromont et la galerie Knowlton, de la ville du même nom. L’artiste Kathy Clavette et ses fleurs éternelles, un hommage à la vision particulière de l’artiste E. J. Hughes, décédé récemment, les aquarelles nostalgiques de Florence Dionne. Vous aurez un aperçu des tableaux de Carl Camiré, vous ferez un retour au romantisme avec Micheline Bourque, et vous partagerez la vision poétique de Ken Campbell. Une fenêtre s’ouvrira sur les paysages réinventés de Drew Burnham et vous découvrirez Jack Shadbolt, maître en son genre. En couverture : Jean-Paul Lapointe, (1933 – 2007), « Pique-Nique », acrylique sur toile


Albert Rousseau – 4 pages, Pierre-Antoine Tremblay
Peintre à la facture unique, Albert Rousseau peut se targuer de faire partie des plus grands du paysage canadien. Original dans sa touche picturale il dira que l’on signe notre arrêt de mort le jour ou l’on arrête d’évoluer. 25 ans après sa mort MAGAZIN’ART lui consacre quelques pages.

Carl Camiré – 4 pages, Lisanne LeTellier
Un peintre qui s’inscrit dans le courant de l’art moderne. Ses peintures sont très dynamiques et leur force réside dans le jeu des couleurs et des dégradés, des textures et des contrastes, le tout en parfait équilibre. Il n’hésite pas à utiliser des matériaux contemporains.

Drew Burnham – 5 pages, Richard Waugh
Le peintre vit à Vancouver et poursuit sa carrière professionnelle depuis une quarantaine d’années. Il a développé une superbe façon de travailler les arbres et les paysages au fil des ans. Un artiste très en demande car on sent le mouvement et le rythme au travers chacun de ses coups de pinceaux. Il peint à l’huile avec une très belle palette de couleurs.

E.J. Hughes – 3 pages, Noel Meyer
Peintre originaire de la Colombie-Britannique, E.J. Hughes s’éteint en janvier 2007 à l’âge de 94 ans. On se souviendra de lui principalement pour ses scènes maritimes de la côte ouest. Son style est réaliste mais stylisé. L’un de ses tableaux a récemment été vendu pour la somme de $920,000 par la maison de courtage Heiffel, ce qui le place aux côtés des Riopelle, Harris, Carr et Kane même si son style est très différent.

Florence Dionne – 3 pages, Michel Bois
Mm Dionne est aquarelliste. Elle imprègne des atmosphères de douceur et de tendresse dans ses tableaux. Ses œuvres poétiques, sa technique bien maîtrisée et ses scènes de vie rurales en font une artiste intéressante à découvrir. Sa récente production est réunie sous le titre de ‘Doux héritage’.

Jack Leonard Shadbolt, arc – 4 pages, Tamara Pasztor
Shabolt , aujourd’hui décédé, a exploré le cubisme et le surréalisme avant de trouver son propre genre et sa vision lyrique. Ce peintre à l’approche différente aura mérité les grands honneurs de son vivant au Canada dont l’Ordre du Canada, l’Ordre de la Colombie-Britannique ainsi que de nombreux doctorats honorifiques. Parmi quelques-uns de ses succès le Musée des Beaux-Arts du Canada lui a organisé une rétrospective qui se déplaça dans tout le pays.

Kathy Clavette – 3 pages, Nicole Allard
Elle peint par passion et au rythme de la musique, des fleurs qui immortalisent ses émotions. Elle travaille de façon gestuelle et spontanée, sans croquis, et elle s’amuse et apprend sur la vie à chaque tableau. Des toiles réalisées à l’huile, colorées et vibrantes.

Ken Campbell – 3 pages, Carl Meyer
Les œuvres de Cambell sont figuratives mais avec une savante part d’abstraction qui les rend encore plus savoureuses. Ken étudie beaucoup ses sujets avec de nombreuses esquisses préparatoires. Il intègre ses modèles dans des arrières plans flous ce qui crée des ambiances uniques et confère aux œuvres une touche poétique incroyable.

Larry Bracegirdle – 5 pages, Martin Murray
Il peint à l’huile principalement des scènes intérieures d’anciennes maisons avec des éclairages de toute beauté. Le dessin est très bien fait et la touche du pinceau est très libre en ce sens qu’un sent les coups de brosses et que l’on tend vers l’impressionisme. Un peintre avec une grande expérience et beaucoup de talent qui nous vient de Colombie-Britannique.

Micheline Bourque – 4 pages, Geoffroy Dale
Son travail est résolument contemporain et sa technique est très particulière. Comme elle le dit si bien; « Je laisse les matériaux livrer leur âme. C’est le thème qui choisit de s’exprimer ». Sa palette de couleurs de terre, de bleus et de verts est magnifique. Une vision unique et romantique.

©2007, tous droits réservés